mercredi 13 août 2014

Un gagnant à la loterie à Cabestany en 1934

Roue de la loterie de tirages d'un million
On peut lire dans la rubrique La Loterie nationale de L'Ouest-Éclair (Éd. de Nantes) du 22 mars 1934 le compte-rendu suivant.

Un instituteur du Midi gagne un million

Perpignan, 21 mars. - Un lot d'un million de francs, échu au numéro 5330 de la série L de la huitième tranche de la Loterie nationale, a été gagné par M. Agnan, instituteur à Cabestany, qui avait acquis le billet à un débitant de tabacs de Perpignan avec trois de ses collègues.

Jusque là tout va bien. Mais on trouve un peu plus bas sur la même page un autre article concernant la loterie à Perpignan.

Un gagnant de la dernière heure

Perpignan, 21 mars .- M. Casse, gérant du bureau de tabac du vélodrome, à Perpignan, avait gardé pour lui un billet de la 8e tranche de la Loterie Nationale, le n°5330, série L, qui a gagné, hier soir, un million. Cependant, au dernier moment, M. Gasse céda son billet à un client de passage qui le suppliait de le lui vendre pour faire plaisir à sa femme malade.
Le gérant accéda à ce désir et aujourd'hui... il perd son million... L'acheteur ne s'est pas encore fait connaître.

Il semble évident en lisant ces deux dépêches qu'il s'agit du même billet de loterie dans les deux cas. On peut également penser que la deuxième dépêche est arrivée la première et que personne n'a fait le lien au moment d'insérer la première sur la même page. 
Il semble également y avoir une contradiction entre la version du buraliste et celle de l'instituteur de Cabestany. Que le buraliste se soit trouvé une excuse ou que l'instituteur ait embrouillé ce denier, on peut dire que celui-ci n'aurait pas dû vendre son billet et que celui-là a bien fait d'insister !

Note : le nom du buraliste est écrit tantôt Casse ou Gasse dans l'article.

Source : Gallica (cf. lien)
Photo : Agence Rol, 22 décembre 1919 (domaine public, via Gallica)

Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner en bas à droite de cette page dans la section Membres.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire