jeudi 9 octobre 2014

Un maire anti-clérical à Pollestres en 1881


Le journal L'Espérance, paraissant 26 rue des Augustins à Perpignan, tous les jours, excepté le dimanche,  et ce depuis 1881, avait pour sous-titre Journal catholique & royaliste des Pyrénées-Orientales, ainsi que pour devise Dieu et Patrie. C'est donc sans surprise que ce journal s'indigne, dans son édition du 4 janvier 1882, de la dernière décision du maire de Pollestres.

Vieux papiers des Pyrénées-Orientales

Pollestres. - Pour bien finir l'année, le citoyen Ganer, maire de Pollestres, a renouvelé l'arrêté interdisant les processions, et a ajouté ces mots : et toutes autres manifestations religieuses.
Cette dernière phrase est très élastiques [sic]. M. le maire regarde-t-il par exemple comme une manifestation religieuse, un enterrement catholique, et compte-t-il défendre au curé et à la croix d'accompagner au cimetière les corps de ses administrés ?

R.S.V.P.

Remarque

Le maire cité dans l'article est un certain M. Ganer. Cela semble être une erreur pour deux raisons. Une première source nous donne la liste des maires telle que supposée relevée en mairie et l'on y voit un maire nommé Janer, et non Ganer, élu fort brièvement du 25 janvier au 7 février 1881, soit plus de dix mois avant le dit arrêté de cette fin d'année 1881. Il aurait alors ensuite été remplacé par un M. Duffau, maire jusqu'en 1884. Il semble donc évident que la source en question ait indiqué par erreur  février 1881 comme date du fin de mandat de monsieur Janer, cette affaire ayant lieu entre décembre 1881 et janvier 1882. Cependant, le nom semble bien être Janer au lieu de Ganer, le nom de Janer étant déjà cité en 1841 parmi les noms les plus communs de la localité de Pollestres.

Note du 27 août 2016

J'ai pris le temps depuis la rédaction de cet article en 2014 d'éplucher les archives de l'état civil de Pollestres pour les années concernées. Il en ressort que le sieur Janer semble bien être demeuré en fonction en tant que maire au moins jusqu'au 4 juillet 1884, et non seulement jusqu'en février 1881. En effet, c'est bien ce Janer qui signe, avec Duffau il est vrai, tous les actes d'état civil jusqu'à cette date. Mais c'est lui également qui signe et certifie véritables les récapitulatifs annuels de 1881, 1882 et 1883. Ce dernier point ne laisse aucun doute quant à sa fonction de maire à ce moment-là. La liste officielle supposait un changement de maire le 11 juillet 1884, passant de Duffau (sans précision) à Baptiste Duffau. La date est sans doute juste, mais il s'agit en fait du passage de relais de Janer à Baptiste Duffau. Monsieur Janer serait donc resté maire du 25 juin 1881 jusqu'au 11 juillet 1884, ceci justifiant alors l'énervement à son encontre tel que narré dans l'article ci-dessus.

Vieux papiers des Pyrénées-Orientales
Signatures de Duffau et Janer le 4 juin 1884


Sources :
* Article de L'Espérance : Fonds numérisé de la Bibliothèque de Perpignan  [domaine public]
* Remarques (cf. liens) : MairesGenWeb et Jean Tosti.
* Archives d'état civil de Pollestres 1871-1892, via le site des Archives départementales des Pyrénées-Orientales [domaine public]
Photos : Fabricio Cardenas via sources citées [domaine public].



Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire